2013 : LA CREATION DE SOI PAR SOI *

1.Powrót z gwiazdy 

Pour flûte basse et électronique

« Retour des étoiles » est inspiré d’un livre éponyme de Stanislaw Lem , auteur de science-fiction polonais. Le roman raconte l'histoire d'un astronaute, Hal Bregg, qui revient sur Terre après une mission de 127 ans à Fomalhaut. En raison de la dilatation du temps, la mission a duré 10 ans seulement pour lui, mais sur la Terre, il fait face à un choc culturel, quand il trouve la société transformée en une utopie, sans guerre ni violence, ni même d’accidents.

2. Steady ! Go !

Morceau entre musiques actuelles et expérimentales


3. La maison et le Monde 

Pour flûte en ut et électronique.  D'après le livre de Rabindranath Tagore et le film de Satyajit Ray  .

4. La création de Soi par Soi 

D'après une lecture de Bergson :

De même que le talent du peintre se forme ou se déforme, en tout cas se modifie, sous l'influence même des œuvres qu'il produit, ainsi chacun de nos états, en même temps qu'il sort de nous, modifie notre personne, étant la forme nouvelle que nous venons de nous donner. On a donc raison de dire que ce que nous faisons dépend de ce que nous sommes ; mais il faut ajouter que nous sommes, dans une certaine mesure, ce que nous faisons, et que nous nous créons continuellement nous-mêmes. Cette création de soi par soi est d'autant plus complète, d'ailleurs, qu'on raisonne mieux sur ce qu'on fait. Car la raison ne procède pas ici comme en géométrie, où les prémisses sont données une fois pour toutes, impersonnelles, et où une conclusion impersonnelle s'impose. Ici, au contraire, les mêmes raisons pourront dicter à des personnes différentes, ou à la même personne à des moments différents, des actes profondément différents, quoique également raisonnables. A vrai dire, ce ne sont pas tout à fait les mêmes raisons, puisque ce ne sont pas celles de la même personne, ni du même moment. C'est pourquoi l'on ne peut pas opérer sur elles in abstracto, du dehors, comme en géométrie, ni résoudre pour autrui les problèmes que la vie lui pose. A chacun de les résoudre du dedans, pour son compte. Mais nous n'avons pas à approfondir ce point. Nous cherchons seulement quel sens précis notre conscience donne au mot « exister », et nous trouvons que, pour un être conscient, exister consiste à changer, changer à se mûrir, se mûrir à se créer indéfiniment soi-même.

BERGSON
L'Evolution créatrice, Chap. I, P.U.F. éd., pp. 6-7

Menu

Fabrice Jünger

Flûtiste Compositeur

  • Polski
  • English
SiteWeb by Hellointeractiv